Introduction

L’énorme popularité du football se voit chaque jour, partout dans le monde, quelle que soit la surface et peu importe le nombre de joueurs. De très nombreuses variantes du football se sont développées avec le temps. Signe de leur essor rapide et de leur popularité planétaire, notamment chez les enfants, le futsal et le beach soccer sont ainsi les deux autres formes de football reconnues par la FIFA. 

Futsal

Le futsal peut être pratiqué en extérieur comme en intérieur, sur une surface plane, lisse et non abrasive. Pour des compétitions nationales, les terrains en gazon artificiel sont même autorisés. La principale différence par rapport aux autres types de footballs à effectifs réduits est le ballon : il est plus petit et rebondit moins qu’un ballon de football traditionnel.

Comme évoqué précédemment, jouer des matches à effectifs réduits a un impact positif sur le nombre de ballons touchés par chaque enfant. En futsal, cet impact est même accentué ; des études ont en effet montré que le fait que le ballon de futsal rebondisse moins facilite la maîtrise du ballon et améliore la précision des passes – pour peu que la surface soit appropriée. Les enfants peuvent conserver le ballon en jeu plus facilement, ce qui maximise le nombre de touches de balle, mais aussi la vitesse des transitions entre défense et attaque ainsi que le nombre d’occasions de tenter sa chance. Si contrôler le ballon est plus aisé, les enfants ont davantage confiance et leur créativité s’exprime alors au mieux. Les enfants tendent de plus à avoir moins peur de ce ballon qui rebondit moins haut.

Pour les enfants qui rêvent de faire carrière dans le football, le futsal offre un excellent tremplin. Le ballon de futsal étant légèrement plus lourd qu’un ballon traditionnel, il existe une certaine proportionnalité entre le futsal et le football à onze au niveau de l’intensité des efforts consentis pour passer et frapper le ballon.

Pour les enfants de moins de 12 ans, un ballon de futsal de taille 3 est recommandé mais ce type de ballons n’est pas toujours disponible. 

tesco_skills_5-11_s._1_jpg_02.jpg

Même sans ce ballon particulier, le futsal reste très accessible dans la mesure où il peut être pratiqué dans de très nombreux types d’infrastructures sportives préexistantes (basket-ball ou handball) au sein des communautés, des écoles, des universités et des clubs.

La pratique du futsal en intérieur en fait une variante particulièrement adaptée aux régions touchées par de fortes pluies, des vents forts et/ou de fréquentes chutes de neige, d’autant qu’installer et entretenir des terrains dans ces régions – qu’ils soient en gazon naturel ou artificiel – s’avère bien souvent difficile et coûteux. Offrir des conditions de jeu sûres en intérieur peut aussi s’avérer bénéfique aux garçons et aux filles de certains groupes religieux. 

Beach soccer

Comme son nom le laisse penser, le beach soccer se joue sur le sable. Il n’est toutefois pas uniquement pratiqué sur des plages et nombreux sont les pays qui construisent des terrains de beach soccer, parfois même en intérieur. Comme d’autres formes de football à effectifs réduits, le beach soccer permet aux joueurs de toucher plus souvent le ballon.

C’est aussi une variante des plus originales qui offre aux enfants une excitante alternative aux activités de football traditionnelles. Avec une surface de jeu souple et irrégulière, le dribble, la passe et le tir sont plus difficiles à réaliser, et les joueurs doivent faire preuve d’un bon équilibre et d’une bonne coordination, même sans ballon. L’école du beach soccer est donc formatrice dans ces domaines, de même qu’au niveau de la vitesse de réaction du fait du caractère imprévisible des rebonds du ballon.

Ces acquis sur le sable faciliteront ensuite le développement des qualités techiques, quelle que soit la surface de jeu. Dans le même temps, les enfants apprécient le fait que tomber sur le sable ne fasse pas mal, et, même s’ils ne semblent pas à l’aise sur cette surface inhabituelle, ils prendront confiance très rapidement. De plus, le beach soccer ne nécessite que très peu de matériel car il se pratique pieds nus, conformément aux Lois du Jeu. 

01998_03.jpg

En outre, les pays qui disposent de long littoraux ou de petites îles sont particulièrement prédisposés pour peu que leurs plages soient de sable. L’attrait de cette discipline ne nécessitant aucune infrastructure est alors évident… 

Conclusion

Le futsal et le beach soccer peuvent être considérés comme des compléments du football car ils offrent un éventail plus grand d’activités. Lorsque l’espace ou les infrastructures sont limités, lorsque les conditions climatiques sont défavorables ou lorsque de longs étés ou de longs hivers interrompent la pratique du football, ces deux disciplines sont d’excellentes variantes pour les jeunes footballeurs.